La 132

paroles
Carl Leblanc

Ça m’fait cinq fois le tour d’la terre
Aller-retour jusqu’à Gaspé
Ça fait une heure que j’accélère
Encore l’été, j’me fais rouler

Encore une fois l’éternité
Avant la côte avant la mer
La 132 est agitée
Vague d’asphalte sur la terre

Des bouts de route à réparer
Des souvenirs signalisés
Des vieux amis comme des bouées
J’ai bien envie de m’arrêter

Qu’est-ce que j’peux bien te raconter
Combien de fois le tour d’la terre
La 132 est repeuplée
L’auto me donne le mal de mer

Encore une fois j’me fais rouler
Y a derrière moi le ciel qui court
Et droit devant pour me guider
Le vent qui fait des signes aux sourds

La mer cordée comme du velours
Et les aveugles qui veulent toucher
Qui n’ont qu’un jour pour faire le tour
Pour voir un trou dans un rocher

Des goélettes en miniatures
Naviguent l’été sur le trottoir
Chapelets salés, prières qui durent
Je ralentis au Cap d’Espoir

Refrain

Ce coin de terre cette allégeance
Carré sans sable falaise de fer
Le demi-cercle de ses anses
Sourire parallèle à la mer

Un dos trop large des côtes saillantes
Cette insistance dans la marge
Cet air inquiet cette vie trop lente
De pêcheurs qui regardent au large

Mon bout du monde la fin de tout
Ce vide qui pend au bout du nez
La 132 qui se dénoue
J’arrive, j’arrive le cœur noué

Qu’est-ce que j’peux bien te raconter
Ça m’fait six fois le tour d’la terre
Saumon qui remonte juste pour l’été
La 132 comme une rivière

précédente | suivante