Le crépuscule d’un rocker

paroles
patrick gonzàlez

Maudit qu’j’ai vieilli en peu d’temps
Depuis ma première communion
Me semble que ça fait pas longtemps
Pour moi l’hostie était poison
Hier encore j’avais vingt ans
J’me posais même pas la question
J’buvais mon lait chez ma maman

J’calais ma bière en-d’sous des ponts
J’me déshabillais en un rien d’temps
J’courais les filles en caleçon
J’me changeais juste de temps en temps
Pour m’aligner sur les saisons
Ce qui nous ramène à la raison
J’avais tout ça en sainte horreur
J’m’en balançais autour de l’heure
Around the clock et d’un quart d’heure

Où sont passées les neiges d’antan
Qui nous faisaient éternuer?
Les plants qu’on plantait au printemps
Et qu’à l’automne on faisait sécher?
Où sont passés mes beaux moments?
Miroir, miroir, miroir dis-moé
Où sont passés mes beaux moments?
Mes beaux partys, mes belles années?

J’ai-tu besoin d’médicaments?
Ma tête a l’air d’avoir tourné
Autant qu’un disque en vinyle blanc
Qu’un diamant noir aurait rayé
J’ai un ch’veu gris qui m’tombe su’l’nez
Pour moi y s’est trompé de couleur
On s’en balance autour de l’heure
Around the clock et d’un quart d’heure

Faut dire que j’ai une blonde steady
Qui me d’mande de rentrer d’bonne heure
Y avait pas mieux pour annoncer
Le crépuscule d’un rocker
Ma cendrillon s’est transformée
En grosse citrouille toute en rondeur
Moi j’suis resté le prince charmé
Le bel innocent au grand cœur

V’là que j’suis rendu avec un bébé
Pour moi c’est un coup du facteur
Ou d’une cigogne désorientée
Du Saint-Esprit un peu farceur
C’est même pas l’heure de la tétée
Y braille comme un aspirateur
Y s’en balance autour de l’heure
Around the clock et d’un quart d’heure

précédente | suivante