Jonas dans la baleine

paroles
Patrick Gonzàlez

Il perd ses longs après-midis
Qui sont déjà perdus d’avance
Entre Champ-de-Mars
Entre le bruit et le silence

Il longe les couloirs sans fin
Égaré dans un labyrinthe
Il veut crier mais c’est en vain
Le train étouffe sa longue plainte

Jonas dans la baleine
Disait j’voudrais bien voyager
Mais ça vaut plus la peine
Le jour c’est plein d’passagers

Et passent les semaines
Jonas est toujours nauvragé
Jonas est bien en peine
Si tout pouvait changer

Vivre dans l’métro seul sous la mer
Floué par la marée humaine
Jonas voit sa vie à l’envers
Il ne sait pas où cela le mène

Vivre dans l’métro en attendant
Que tout se mette à aller mieux
La vague reprend tous les perdants
Jonas a l’temps de devenir vieux

Jonas dans la baleine
Disait j’voudrais bien voyager
Mais ça vaut plus la peine
Le jour c’est plein d’passagers

Et passent les semaines
Jonas est bien découragé
L’hiver qui se ramène
Et rien qui n’a changé

Jonas cherche la lumière
Elle brille tout au fond du tunnel
Jonas est sûr que c’est la dernière
Avant qu’il ne lui pousse des ailes

N’avoir pour voir que des néons
Des petites lunes souterraines
Qui réveilleront tous ses démons
Des petites lunes toujours pleines

Jonas dans la baleine
Est rendu tout à fait dérangé
Par la voix des sirènes
Le cri des étrangers

Jonas dans la baleine
Jonas est prêt à plonger
Jonas dans la baleine
Va enfin voyager

précédente | suivante